Faites toujours de votre mieux!

Faites toujours de votre mieux!

Nos précédentes Newsletters vous ont présenté les trois premiers accords Toltèques (Miguel Ruiz) :

·        « Que votre parole soit impeccable »

·        « Quels que soient les évènements, n’en faites pas une affaire personnelle »

·        « Ne faites pas de suppositions »

Aujourd’hui, nous vous parlons du quatrième principe:

« Faites toujours de votre mieux »

Il n’y a pas d’obligation de réussir, il n’existe qu’une obligation de faire au mieux. Votre « mieux » change d’instant en instant. Quelles que soient les circonstances faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets. Tentez, entreprenez, essayez d’utiliser de manière optimale vos capacités personnelles. Soyez indulgent avec vous-même. Acceptez de ne pas être parfait, ni toujours victorieux.

L’unique chose à laquelle vous pouvez vraiment vous engagez est de faire de votre mieux. Et le mieux aujourd’hui n’est pas celui de demain ni d’hier. Faire de son mieux vous permet de rester dans le présent. Ce principe invite à de la bienveillance envers soi-même : «  j’ai fait de mon mieux au moment où j’ai pris cette décision ». Au moment de choisir, prenez un instant pour réfléchir, quelle est la meilleure approche dans cette situation ? Agissez, puis tournez la page… demain est un autre jour.

Pas simple pourtant dans un environnement compétitif. La culture d’entreprise pousse à en faire faire davantage. Rappelez-vous toutefois que l’entreprise a besoin de collaborateurs en pleine forme. Elle n’a aucun intérêt à détruire son capital le plus précieux. Lorsque nous en faisons trop, nous nous vidons de notre énergie et finissons par agir de manière contre-productive. D’un autre côté, si nous en faisons moins, nous nous exposons à la culpabilité et à la frustration. Il faut trouver le juste équilibre…. Pas simple non plus. Et puis il faut évitez les « je n’aurais pas dû » et « si j’avais su », etc. Cette auto flagellation ne sert à rien. Une fois le travail rendu, évitez de culpabiliser et de refaire toute l’histoire.

Une idée intéressante : remplacer les « je dois faire cela » par « je peux faire cela » ; cela nous permet de nous approprier l’objectif à atteindre et de ne plus penser aux attentes et au jugement des autres.

Pour le leader, il est important de tenir compte du potentiel et des limites de chacun. Il faut savoir exploiter pleinement ses propres capacités et celles de l’équipe. Savoir aussi reconnaître ses erreurs et en tirer parti ; cela permettra également à vos collaborateurs de mieux gérer les leurs…

Le bénéfice : être à 100% dans le présent. Ce principe permet aussi d’éviter la procrastination en faisant les choses tout de suite. Mieux vaut une action concrète immédiate plutôt que trop de réflexions qui empêchent la prise de décision. Il vaut mieux régler les problèmes au fur et à mesure et éviter regrets et remords.

Les accords Toltèques sont très simples, ce qui pourrait leur être reproché. Cependant, en gestion de la performance, il est préconisé de proposer des principes tout simples parce que la difficulté réside ensuite dans l’application pratique.

Et vous, avez-vous des principes de vie simple que vous aimeriez partager ?